Feydeau comme vous ne l’avez jamais vu !

Si vous aimez les arts théâtraux et musicaux alors la pièce Dormez, je le veux est faite pour vous ! De l’auteur Georges Feydeau, elle est reprise au Théo Théâtre par la compagnie Saynète et sans bavure selon la mise en scène de Sylvie Auger .

Cette comédie qui oppose bourgeois et domestiques via des personnages loufoques et hauts en couleurs, n’a cessé de nous surprendre…

dormez-je-le-veux-1Synopsis:

Justin, valet de Boriquet, hypnotise son maître et lui faire faire les tâches du logis. Mais, catastrophe, Boriquet va se marier! Justin va tout faire pour l’en empêcher.

Justin, valet impertinent et rebelle, possède des dons d’hypnotiseur.
Il a l’habitude de se servir de ses pouvoirs contre son maître, Boriquet, et de lui faire faire toutes les tâches du logis. A ses dépens, Boriquet devient l’esclave de son domestique.

La routine est enclenchée et la mécanique est belle.
Que la vie est douce telle les volutes de fumée des cigares de Monsieur dont se délecte Justin… mais c’est sans compter sur les futurs projets de son bourgeois de maître !
En effet, celui-ci projette de se marier !

C’est une catastrophe à laquelle Justin doit faire face au plus vite et il compte bien sur ses dons pour retourner la situation à son avantage… du moins l’espère-t-il…

Notre avis:

C’est dans la petite salle habillée de fauteuils rouges et à la lumière tamisée du Théo Théatre où nous avons rencontré la troupe Saynète et sans bavure.  Cette troupe nous propose une revisite de la pièce de Georges Feydeau, auteur dramaturge du XIX ème siècle. On doit vous dire que cela en vaut le détour !

C’est le discret valet Justin (Arnaud Kob) qui ouvre le bal, suivi de son maître Boriquet (Sébastien Lumbreras) un personnage maniéré et d’une extravagance très prononcée. Cependant ne vous fiez point aux apparences. Le jeune serviteur a plus d’un tour dans son sac. En effet celui-ci nous révèle rapidement son talent de magnétiseur. Un don bien utile, notamment lorsqu’il est utilisé sur son percepteur…

dormez-je-le-veux-5

Le spectacle est intriguant. Le jeu absolument loufoque et déjanté des acteurs nous a fortement troublé de prime abord.  Cependant au fil de la séance nous nous prêtons complètement au jeu, encouragés par la venue progressive de personnages tout aussi abracadabrants les uns que les autres. Qu’il s’agisse d’Eloi (Olivier Bowens) le domestique à l’accent du terroir,  de Francine (Isabelle Degraeve) la sœur de Boriquet, non moins folle que ce dernier, de la jeune prétendante Emilienne (Lucile Noury) et ses tendances hystériques ou encore son père Valencourt (Stéphane Théron), médecin renflé et à l’ego bien développé.

Qu’elle fut notre agréable surprise concernant la revisite de la pièce en y incorporant des chansons françaises d’antan qui ont marqué les générations. Ceci lui donne un petit air de comédie musicale ainsi qu’une bonne dose de charme. Nous décernons une mention spéciale à une cantonade aux paroles particulièrement olé olé… On vous laisse (re)découvrir…

dormez-je-le-veux-2

Cette petite troupe nous a ravi en nous offrant un divertissement absurde mais ô combien amusant dans lequel chacun des artistes démontrent leur investissement et une envie de nous faire partager leur passion. Dormez, je le veux ! est une comédie atypique et drôle qui mérite le coup d’œil !

Infos pratiques:

Adresse : 20 Rue Théodore Deck 75015 Paris
Infos & Réservations :
 http://www.theotheatre.com/spectacle/2017-01-05/dormez-je-le-veux.html

Dates : Tous les dimanche à 19h15 jusqu’au 17 décembre
Tarifs : De 14 à  22€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s