Davy Mourier, Anecdotes, raconter la vie car il y a tant à en dire.

En 2007 apparaissait une nouvelle chaîne de divertissement axée sur les jeux vidéo et la culture japonaise, Nolife. Dans une ambiance bon enfant et avec une sincérité qui tranchait avec les codes télévisuels habituels, les téléspectateurs ont pu découvrir des animateurs au naturel, qui ne jouaient pas de personnages. Parmi ces nouveaux visages, Mr Poulpe et Davy Mourier, deux compères qui devinrent rapidement les figures principales de cette chaîne encore balbutiante. Depuis lors, Davy a su garder cette fraîcheur au travers de ses bandes-dessinées ou de ses apparitions dans plusieurs vidéos populaires sur la toile. Il nous revient aujourd’hui avec un spectacle Anecdotes placé sous le signe de la spontanéité.

dmaPlongez dans l’univers de Davy Mourier et découvrez les histoires qui lui sont arrivées d’une manière totalement inédite ! C’est le public qui, chaque soir, choisit dans ce spectacle très interactif comment il fera évoluer Davy dans un véritable jeu vidéo. L’objectif : quitter l’Ardèche et monter à Paris. Au programme : les anecdotes qui vous intéressent le plus comme sa vie dans les années 90, sa mère et les mangas, son chat, ses VHS, les Pokémons, AB Productions, ou les aventures inédites de Batman… Bref, beaucoup d’emmerdes, et beaucoup de choses à raconter… Chaque spectacle est unique. Venez jouer avec Davy !

Anecdotes, quel est le concept ?

Un homme, Davy, partage avec son public un certain nombre d’histoires cocasses de sa jeunesse en Ardèche jusqu’à sa venue à Paris et ses débuts colorés sur le petit écran, le tout guidé par le public qui devra voter pour faire avancer le spectacle et sera libre d’interagir avec le comédien. Ce système de vote permet d’obtenir des prestations toujours différentes de la précédente et inclut le public dans le déroulement du spectacle.

Il serait dommage de vous en dire trop sur ces histoires, je laisserai donc faire Davy qui, dans la bonne humeur, se fera un plaisir de vous les raconter. Sachez seulement que l’on ne s’ennuie pas ! Des problèmes avec la police, des jupes en jean, des mangas érotiques, des cartes pokémon, les sujets sont nombreux et notre pauvre ami s’est retrouvé plus d’une fois dans des situations gênantes que l’on ne lui envie pas, mais que l’on écoute avec plaisir.

Davy 2.jpg

La possibilité de participer à la progression de cette aventure biographique est un gros atout et, par le biais du vote, met le public dans une position différente de celle que l’on pourrait attendre dans un spectacle humoristique lambda. Ainsi, si vous voulez entendre parler de guillotine et que votre voisin préfère les histoires de rollers, vous pourrez jouer des coudes pour que votre histoire soit retenue par Davy. Il en résulte une atmosphère détendue, informelle et conviviale, orchestrée par un monsieur tout en sympathie.

Pour ceux qui connaissent ce bonhomme depuis ses débuts sur Nolife (ou peut-être même sur Canal J, mais il faudra aller voir le spectacle pour en savoir plus sur cet épisode), vous avez certainement pu capter des bribes de sa vie qu’il racontait de temps à autres dans ses émissions. Ici, vous pourrez apprendre à le connaître encore un peu mieux. Cette intimité avec le public n’est pas sans rappeler les courtes B-D autobiographiques qu’il dessinait sur son blog Badstrip.

davy-1

Mais au fait, qu’a-t-il de si spécial ce Davy ?

Rien, si ce n’est un esprit vif et plein d’humour qui sait relativiser les galères de la vie pour les rendre drôles et intéressantes. Après le spectacle, vous pourrez parler avec lui et lui poser toutes les questions qu’il vous plaira. C’est à l’occasion de cette séance de question-réponse que j’ai pu lui parler de la ressemblance entre Badstrip et Anecdotes, ce à quoi il a répondu tout naturellement : « Oui, raconter ma vie, je ne fais que ça, mais c’est parce que c’est intéressant quand on y pense. » Oui, Davy, le quotidien est intéressant et savoir saisir les instants marquants ou drôles, même s’ils peuvent sembler désagréables dans un premier temps, c’est déjà un talent, surtout quand on sait les raconter.

La mise en scène, étrangement discrète, est pourtant élaborée et rend l’avancement du spectacle très dynamique. Une progression sous forme de niveaux et de mondes reprenant l’interface des premiers jeux mario (super mario world me semble-t-il), nous donne le contrôle d’un petit Davy fait de pixels. Par le biais d’une tablette, les spectateurs dont le vote l’emporte choisissent quel chemin devra être emprunté pour arriver au bout de l’histoire. Ce système est à la fois un bien et un mal, il habille efficacement le spectacle et le fait avancer, cependant cette avancée peut sembler précipitée par moment et bride le comédien en le privant de temps pour s’exprimer. Mais ne soyons pas trop gourmands, ce que l’on perd en détail, on le gagne en densité, et il est vrai qu’en sortant de la salle de spectacle, il nous reste cette impression d’avoir vécu des années auprès de ce personnage qui sait allier la banalité et l’originalité qui sont en lui.

dmacarte

Il faut bien conclure, et je le ferai en vous conseillant vivement ce bon moment, drôle et chaleureux. Vous trouverez difficilement un spectacle aussi intime et interactif, et l’attitude de ce monsieur face aux contretemps, déceptions et petite hontes de la vie quotidienne est un exemple de sagesse, de recul et d’autodérision.

Infos pratiques :

Adresse : Le Sentier des Halles, 50 Rue d’Aboukir, 75002 Paris
Infos & Réservations : www.lesentierdeshalles.fr/
Dates : Tous les mardis à 20H
Tarifs : 20€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s