Le cinéma sur scène : un Carter américain

Le cinéma sur scène  est un spectacle dont le titre tient ses promesses. En partant des clichés du cinéma hollywoodien, Winston Carter nous montre l’envers de ses décors aseptisés et en dénonce l’aspect mercantile (placement de produits) ainsi que les travers de certains acteurs et finalement, aborde les problèmes et incohérences du mode de vie américain. Vous pouvez découvrir ce spectacle mis en scène par François Michonneau au Théâtre Les Feux de la Rampe.

winston_carter

Synopsis : Un blockbuster plus vrai que nature, sauf qu’ici la caméra, c’est vous !
Le choc des cultures pop américaine et littéraire française, porté par un gentleman sensible à l’humour subtil ! Entre lucidité cynique et digressions acides, offrez-vous le grand frisson d’un spectacle tout en finesse (un peu comme le grand écart de Jean Claude Van Damme), où des raisonnements pertinents sur la société, côtoient l’action et le suspense des meilleurs films de Sylvester Stallone. Un mélange irrésistible, qui nous montre qu’on peut encore être drôle, tout en parlant un français impeccable, même quand on est américain. Une occasion unique de découvrir cet artiste hors-norme. Plongez dans l’univers d’un acteur américain pour un spectacle unique en son genre !

Notre avis : C’est un moment plaisant que nous propose Winston Carter avec ce spectacle dynamique et haut en couleur, plein de moments cocasses et de réflexions sur le monde dans lequel nous vivons. Il plonge dans les lieux communs cinématographiques pour mieux prendre du recul sur ces derniers et proposer une critique des messages qu’ils véhiculent. Mais si l’une des caractéristiques de l’humour est son côté transgressif, on peut déplorer qu’il soit ici trop peu incisif. De plus, une utilisation excessive des clichés nuit à l’efficacité de l’ensemble, un cliché étant par nature peu surprenant, même si on comprend bien cette volonté de critiquer les fictions américaines usant à outrance de ces procédés. La dénonciation prend par moments le pas sur l’effet comique.

Cependant, cet aspect dénonciateur s’attaque efficacement à une certaine vision du monde transmise par Hollywood. Winston Carter critique ici : le point de vue autocentré des Etats-Unis, un libéralisme effréné, un impérialisme culturel et certaines traditions discutables (notamment en ce qui concerne les armes à feu). C’est cette dimension du spectacle qui reste la plus appréciable et, finalement, la plus drôle. Vous pourrez entre autres voir un homme acheter un lance-grenade au supermarché ou encore la façon dont les conquistadors ont trompé et massacré les amérindiens. Des épisodes faisant preuve d’une ironie à la limite du sarcasme tout en restant comique.

 

winston_carter3Si l’aspect humoristique peut décevoir, le spectacle est porté par un comédien talentueux et plein d’énergie qui sait faire passer son message et créer un lien avec le public. Celui-ci a plus d’une corde à son arc : vous pourrez admirer son bel organe le temps d’un couplet, le voir déchu se roulant sur un sol couvert de cocaïne (factice !) ou encore dialoguant avec un second personnage auquel il donne vie à l’aide d’une perruque et d’un manteau. Winston Carter, servi par une mise en scène inventive vous fera réfléchir et passer une agréable soirée.

 

Infos pratiques :

Adresse : Théâtre Les Feux de la Rampe – 2 rue Saulnier 75009 Paris
Infos & Réservations : 01 42 46 26 19 – www.theatre-lesfeuxdelarampe.com
Dates : Du 12 avril au 14 juin 2016 Les Mardis à 18H45
Tarifs : de 12€ à 20€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s